MOOC Illustration naturaliste – semaine 5

Paresseux tridactyle – squelette et musculature (partielle)

Cette semaine on a recherché des informations structurelles et anatomiques pour dessiner des mammifères plus réalistes. l’idée est de connaître le nombre et l’emplacement des articulations, la taille des différents grands groupes d’os et l’emplacement des muscles les plus importants.

Pour être tout à fait honnête, je n’ai pas aimé du tout l’exercice. Ça me parait intéressant si on se concentre sur des animaux musclés à poil raz (chevaux, guépards etc.) mais dès que l’on s’attaque à quelque chose de plus gras ou de plus velu, les muscles ne donnent plus aucune indication de la forme et peuvent carrément induire en erreur. C’est le problème classique des illustrateurs qui tentent de reconstruire des visuels d’animaux disparus à partir de fossiles et j’ai trouvé ça frustrant. Un des objectifs de cette semaine était de préparer la structure de notre dessin final à rendre le 25 septembre, mais je ne pense pas que mon paresseux soit utilisable.

Il y avait un deuxième exercice, assez similaire, sur les oiseaux mais je n’ai pas eu le temps de faire celui-là. Si j’y arrive, je posterai de nouveau ici.

Haricots

Autre technique, pour apprendre les mouvements du corps humain: le haricot. Un rond pour le torse, un rond pour les hanches, des lignes pour marquer les grandes dynamiques.

Temps de travail: 1h

Là aussi y’a du boulot, notamment pour rendre les lignes propres et les torsions crédibles. Mais c’est un exercice rigolo et rapide, pratique pour les soirs de fatigue.

Mains

Il y a deux semaines, j’ai eu envie de dessiner des mains humaines réalistes. Pour bien faire les choses, je me suis aidé du livre « Constructive anatomy » de George B. Bridgman et d’une série de vidéos de la chaîne Proko.

J’ai suivi quelques uns des exercices (mais pas tout), fait 2h de petits croquis sur un carnet, puis 5 dessins plus grands et plus détaillés, en passant 30 à 45min sur chacun d’eux. Je les ai ensuite retracé au propre avec une mine sépia, placé quelques ombres, et en ai jeté un que je trouvais très peu réussi.

Temps de travail: 6h
Dessins finalisés: 4

Sans ambigüité, c’est une nette amélioration par rapport à tout ce que j’ai pu faire dans le même genre par le passé. Il y a encore pas mal à faire sur les volumes, le dynamisme, les proportions et les ombres, mais pour le moment je suis satisfait. J’ai dessiné et j’ai appris des choses. C’est tout ce que j’étais venu chercher.